La LCR ne fera pas alliance avec le PS

Publié le par gk

La Ligue Communiste Révolutionnaire ne prévoit pas d'alliance avec le PS dès le premier tour, comme le montre cette résolution adoptée par la Direction Nationale du parti. Pour plus d'infos : http://lepimentrouge31.blogspot.com/2007/10/municipales-2008.html 


Pour des listes anticapitalistes, contre Sarkozy et indépendantes du PS (extraits de la résolution « Municipales » adoptée par la DN de la LCR le 09/09/07)


[…] La LCR et ses sections prennent toutes les dispositions pour créer les conditions de telles listes dans le plus grand nombre de communes sur la base d’une plate-forme défendant les axes d’une politique anticapitaliste, autour du plan d’urgence sociale et démocratique que nous avons défendu lors des élections présidentielle et législatives de 2007. La LCR et ses sections chercheront à developper sur ces bases le rassemblement le plus largement unitaire, à l’échelon national si possible, et dans tous les cas à l’échelon local, en proposant un sigle commun.

[…] Elle s’adressera à toutes les forces, collectives, courants et militants, dont LO, qui au plan national et local partageraient la volonté de constituer un maximum de listes sur ces bases. Cela suppose l’acceptation d’une politique de rassemblement qui ne saurait se résumer à un tête à tête.

Cela suppose :

a/ un accord sur une plate-forme […] dans l’indépendance vis-à-vis du PS impliquant le refus de participer à tout exécutif social-libéral.

b/ […] Si les listes dont nous serons à l’initiative ne seront pas les listes « pour un nouveau parti anticapitaliste », si elles viseront à rassembler bien au-delà de celles et ceux qui seront déjà convaincus de cette perspective, la LCR mettra à l’ordre du jour de leurs débats sa proposition de construction commune d’un tel parti.

La LCR donnera nationalement ses propres consignes de vote pour le second tour au lendemain du premier tour. Elle le fera avec la volonté de contribuer à la défaite de la droite tout en tenant compte des conditions locales de la campagne électorale. En aucun cas nous n’appellerons à voter pour des lsites « de gauche » intégrant le Modem.

La LCR propose que, dans tous les cas, chaque liste locale soit responsable de sa propre décision concernant le second tour. Compte tenu du mode antidémocratique qui préside à l’élection dans ces scrutins (absence de proportionnelle intégrale), la LCR pourra envisager des fusions avec des listes de gauche. Ce ne pourra cependant être que dans le cadre d’un accord technique, avec expression propre et sans aucun engagement de solidarité ultérieure de gestion.

Publié dans Infos

Commenter cet article