Les Motivés racontent...

Publié le par gk

Tiens, revoilà les Motivés. Sur leur site, http://www.motive-e-s.org/le_site/, ils nous font part de leur situation, et de leur ambition pour les municipales.


-  Motivé-e-s que faites vous aux municipales 2008 ?

Il n’y pas d’évidence. Tout dépend plus de l’extérieur que de l’intérieur de Motivé-e-s. Nous souhaitons s’il y a une liste qu’elle vienne d’une dynamique nouvelle avec des personnes neuves. De fait, se présenter aux municipales n’est pas vital aux Motivé-e-s et quelque soit la décision prise à ce sujet notre mouvement perdurera.

-  Motivé-e-s où sont ils passés durant ce sextennat ?

Nous avons bénéficié en 2001 d’un couvrement médiatique important au niveau local comme national. Ce souffle est retombé après les élections. Cependant nous avons lors de notre mandat effectué un travail de groupe municipal d’opposition. Ce qui signifie que notre action fut forcément limitée. Nous avons tout de même menés quelques projets qui ont aboutis que se soit au sein du conseil municipal ou de nos réseaux.

En voici quatre significatifs :

* Une commission Homme/Femme mise en place par la ville de Toulouse.

* Le jumelage de la ville rose avec une ville palestinienne, et l’envoi d’un container humanitaire en Palestine avec du matériel scolaire et médical.(et sans rapt d’enfants)

* Mise en place par la mairie d’une formation sur les discriminations qui sera confiée à Said Boumama. Même si l’on ne connaît pas la réponse de ce dernier, Motivé-e-s veut croire que nous n’y somme pas pour rien.

* La formation avec le MIB et Divercité du réseau Forum Social des Quartiers Populaires qui comme son nom l’indique a pour préoccupation la question des quartiers.

Enfin, d’autres projets d’ampleur ont été développé à l’instar du GPV et du chantier AZF. Ceux ci n’ont pas réussi à fédérer la population. Le désengagement politique des gens est une réalité à laquelle nous avons été confronté directement durant ces 6 ans mais qui est aussi dû à un contexte bien plus large que les Motivé-e-s. Nous avons donc poursuivi nos missions au conseil municipal et les projets que nous avions mais cette fois si loin des feux de la rampe. Notre action si elle eut des limites certaines n’en fut pas moins celle d’un petit groupe politique qui fit avec les moyens du bord.

-  Motivé-e-s, représentant des quartiers populaires ?

"On vous voit pas dans les quartiers !", "Motivé-e-s ? C’est les rappeurs de Zebda !", "Motivé-e-s c’est des institutionnels, vous avez rien fait pour les quartiers !". Voilà les remarques auxquelles nous sommes quelquefois confrontés. Il faut dire que Motivé-e-s a très vite été assimilé à des gens qui venaient quasiment tous de quartiers, hors notre réalité a toujours été autre. Motivé-e-s c’est quelques personnes qui y vivent dans ces quariers populaires, d’autres qui en viennent et certains qui n’y ont jamais vécu. De plus le contexte dans les quartiers n’a fait que se dégrader à l’occasion de ces dernières années. Aussi si Motivé-e-s a toujours considéré la question des quartiers populaires comme une priorité, les réseaux et la méthode ont souvent fait défaut. A ce sujet l’interrogation qu’est ce qu’aller dans les quartiers paraît judicieuse. Nous considérons qu’aller dans un quartier populaire ne doit pas être différent d’aller dans un quartier autre. Pendant ces 6 années nous avons mené des projets concrets comme sur le GPV, des interventions au conseil municipal sue les questions de discriminations et organisé un forum régional des quariers populaires au Mirail. Mais surtout a été créé sur deux ans et demi le FSQPavec des associations d’autres villes. Ce réseau ne cesse de s’agrandir et a pour objectif sur le moyen terme de créer une force politique émanant des quartiers populaires. Un premier forum s’est tenu à Saint-Denis en juin 2007, et le prochain est prévu à Nanterre.

-  Où en êtes vous avec les autres groupes (politiques, associations...) qui pourraient vous être proches ?

En ce qui concerne les associations, elles ont d’abord été méfiantes et réticentes à notre égard nous considérant surtout comme des politiques. Cela dit cette vision a eu tendance a s’estomper lors de ces derniers temps.

Pour ce qui est des groupes politiques, nous tenons à rappeler que nous ne sommes pas un parti. Nous faisons en outre, la distinction entre gauche plurielle et gauche de la gauche ne serait ce qu’au niveau de la vie municipale. Si nos rapports avec la gauche de la gauche ont pu parfois être bons, les dernières échéances électorales nous on montré la différence de pratique et de point de vue que nous possédons avec ces groupes.

Pour en savoir plus : http://www.motive-e-s.org/le_site/IMG/pdf/ComPression_33.pdf

Publié dans Interviews

Commenter cet article

le capitoul Masqué 05/12/2007 00:58

Indispensable pour comprendre les municipales à Toulouse

http://lecapitoulmasque.unblog.fr