Le PRG (parti radical de gauche) présente ses idées pour Toulouse

Publié le par gk

source : la Dépêche du 18/12/2007

 

C'est autour de « quatre axes forts, lutter, associer, développer et revaloriser », que le Cercle PRG de Toulouse a rédigé son programme pour l'élection municipale de Toulouse. « Un travail mené depuis trois ans avec 2 000 Toulousains dont une centaine d'experts », rappelle le président du Cercle PRG, Alexandre Marciel. « L'objectif, c'est une double respiration : rechercher le bien-être et faire rayonner Toulouse. Il y a un certain nombre d'urgences auxquelles il faut répondre avant de parler de capitale. »

« Il faut lutter contre les maladies du siècle et Toulouse peut se positionner avec la création d'une maison de la prévention environnementale des maladies (cancer, Alzheimer…), explique Alexandre Marciel. Nous devons lutter contre les discriminations, avec une maison régionale de la laïcité, mais aussi contre l'inégalité des chances. Nous proposons le projet Jules-Ferry 2008 pour apporter un soutien scolaire gratuit et laïque pour tous. »

Le Cercle PRG souhaite également « associer la population dans le cadre de la démocratie participative. Il faut penser à de véritables conseils de quartier et rassembler les forces vives (associations, commerçants etc.) dans un conseil économique et social communal ». Les militants radicaux de Toulouse envisagent par ailleurs de développer le domaine spatial, notamment les projets d'avions suborbitaux et d'avant-poste lunaire, ainsi que la santé : « Il y a une industrie régionale à développer depuis Toulouse sur les alicaments, des aliments et des médicaments. On pourrait aussi encourager le lien entre le producteur et le consommateur en créant un Rungis des produits régionaux labellisés ».

Enfin, Alexandre Marciel souhaite « revaloriser les cultures associées, avec la création d'une université populaire et des antennes dans tous les quartiers » et privilégier « les savoir-faire locaux », en particulier la culture scientifique et technique via une parade des technologies, « comme une Cité de La Villette dans les rues ».

« Ces projets, on va essayer d'en défendre un maximum ; notre combat politique, c'est le programme », martèle Alexandre Marciel alors que les négociations se poursuivent avec le PS sur la participation du PRG à une liste d'union de la gauche à Toulouse dès le premier tour : « Nous espérons finaliser très rapidement un protocole d'accord global sur les élections sénatoriales, cantonales et municipales ».

Logement/Transports

- Faire davantage intervenir les urbanistes; prévoir les transports avant le logement.

- créer un établissement public foncier régional; libérer des terrains.

- prévoir une enveloppe pour des études d'impact systématiques en matière de transports; afficher un engagement ambitieux pour le maillage de l'aire urbaine par des transports en site propre (bus, tramway).

Sport

- privilégier le sport de masse; donner des moyensaux éducateurs et aux bénévoles (un crédit formation) ainsi qu'aux licenciés (aide à l'attribution des licences).

- prendre en compte les nouvelles attentes : création de chèques baptême «de l'extrême», de terrains de glisse tendance, de centres de remise en forme municipaux, de parcours de santé dans de grands poumons verts.

Culture- lancement d'une grande fête populaire autour de l'histoire de Toulouse.

 

- biennale sud-européenne du spectacle vivant.

- un site de culture et de prévention autour du Cancéropôle.

Solidarité/Citoyenneté

- hôtellerie d'urgence et innovante pour les SDF.

- développement des régies de quartier et des ateliers d'insertion.

- centres de médiation citoyens.

 

Publié dans Infos

Commenter cet article