Réagissez : quel bilan pour Jean-Luc Moudenc ?

Publié le par gk

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur ce site, d'où l'idée de faire un article "intéractif", où vous prenez la parole, vous vous exprimez, sur une question posée. Vous avez déjà commencer à le faire, en laissant des commentaires (et continuez !), mais je souhaite encore plus de réactivité ! Ainsi, je vous demande de réagir à cette question : les élections municipales sont dans deux mois : quel est selon vous le bilan du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc ? Je rappelle que les insultes, le non-respect et la vulgarité sont formellement interdits. Pour participer, c'est simple, laissez un commentaire.

Publié dans Divers

Commenter cet article

SALVA Julien 16/01/2008 19:23

Ce que je repproche à M.Moudenc est trés précis. C'est d'avoir organisé une enquête d'utilité publique au sujet de la LMSE (Liaison Multimodale Sud-Est) pour finalement ne pas respecter les conclusions de cette commission d'enquête publique qui plus que raisonnable et surtout écologique.

M.Moudenc est favorable au transport en commun mais il est beaucoup plus favorable aux voitures. C'est une idée qui nous fait aller droit dans le mur; il n'y a qu'à voir les embouteillages ou bien le prix des carburants. M.Moudenc n'est pas assez ambitieux pour les transports en communs de Toulouse et c'est sûrement pour ça que Toulouse reste la derniere dans les classements nationnaux sur les transports en communs.

Je voterai pour le candidat le plus ambitieux pour les transports en communs (et pas seulement à Toulouse mais dans toute l'agglo) parce que je pense que c'est une question cruciale pour l'avenir.

michel 16/01/2008 11:25

Tout à fait d'accord avec les commentaires précédents.
Toulouse est agréable, uniquement au centre ville, et pour les personnes disposant d'un bon revenu.

jani-rah 15/01/2008 14:56

Pour ma part, je trouve que le maire intérimaire n'a pas bénéficié d'une situation des plus facile, en prenant son mandat en cours.

Pour autant il n'a jamais réussi à reprendre la main, à installer un souffle, des projets.
Il n'est pas un mauvais gestionnaire, et on vit agréablement lorsqu'on est une population bien insérée du centre-ville.
L'accent mis sur la culture et quelques rénovations urbaines sont à souligner.

Mais je constate que la situation sécuritaire s'est dégradée. Sa seule réponse, vidéosurveillance (génère plus de violence et repousse la délinquance en périphérie) et armement de la police municipoale, n'ont fait qu'aggraver les choses.
Les impôts sont élevés.
Concernant le logement, manque d'ambition, et s'est fait dépasser par la rénovation des quartiers sans avoir fait reconstruire suffisamment (l'Etat a aussi sa part de responsabilités)

Surtout, les enjeux aujourd'hui ne demandent pas un simple gestionnaire de centre droit (même s'il est soutenu par l'UMP et De Villier). Trop de demi-mesures (semi-piétonnisation...) et pas assez de politique d'horizon (de civilisation ? :-))
Pour déghétoïser les quartiers, une vraie révolution environnementale, une ambition pour retrouver un dynamisme et une vie de quartier, favoriser l'innovation... Sur ces points le bilan est médiocre.

Voila ce que j'en pense.

Pinocchio 14/01/2008 19:04

Voici ce que j'en pense:

Il multiplie les gadgets électoralistes (aux frais du contribuable) et les effets d'annonce.
Son bilan n'est pas aussi rose qu'il ne le clame: Chômage record en banlieue. Plus de 2000 voitures brulées à Toulouse en 2007 (contre 1560 en 2006). Crise du logement: déficit de logements étudiants, nombre de SDF record. Crise des transports: bouchons, absence de transports en commun à destination des bassins d'emploi, infrastructures inadaptées,... Urbanisme sauvage: les quartiers typiques sont laissés à la proie des promoteurs et à la spéculation foncière. Vie chère: prix de l'eau, des parkings, des transports publics,...
Sa ville est sale. Il est un frein et un danger pour le développement de la région.
Il n'a pas su collaborer avec le Conseil Général et le Conseil Régional, qui ne sont pas du même bord politique.